• Ce que disent les deux parchemins découvert à Pieusse en 1963.(MIDI-LIBRE DIMANCHE 27 JANVIER 1963)

     

    Ce que disent les deux parchemins découvert à Pieusse en 1963.(MIDI-LIBRE DIMANCHE 27 JANVIER 1963)

    " Ce que disent les deux parchemins découvert à Pieusse en 1963.(MIDI-LIBRE DIMANCHE 27 JANVIER 1963) "

    Voici ce que dit le premier parchemin :

    "Aujourd'hui quatrième mars mil sept cent quatre-vingt sept est comparu au greffe des Affirmations dudit Parlement, Me Février procureur au sénéchal de Limoux demeurant à ... assisté de Bonnet cler, du not. Lebret.

    Procureur, lequel affirme être venu exprès en ville pour la conduite du procès qu'il a pendant en la cour contre le comité des procureurs Sud-Limoux. Dont acte. Et ont signé au registre.

    Lequel a déclaré devant nous avoir déposé dans le souterrain du Manoir de Pieusse la somme de quatre cent septante serties d'or, qui vaut cin cent vint livres chacun, sertir, pour les cacher à la guerre qui est dans le païs, et il a signé avec nous Consul de Pieusse. Brousse, Ralot de Pieusse, seigneur Baitisse, Baitien."

    Voici ce qui est écrit à l'arrière du premier parchemin :

    "La fortune se trouve sous le château à six brasses en dedan il y a une grosse lausse qui cache le petit colidor qui sen va jusqu'au font du souterrain. On y trouve une porte en fer, quand on aura doubert la porte il y a une grande salle ou il y z le trésor il ya 13 sestiers de piesses de louis d'or de 10 livres ce qui fait troi cenbt cincente mille livres de 20 sou, à pui 19 pugnères des pieces de 6 franc, ce qui fait set mille livres, et puis toute l'argenterie du château, et puis toutes les armes du château, et puis des croix d'or ambe de diamans, et puis des sabres qui ont le manche en argent orné de pierre précieuse qui tout vaut ensemble pour quatre million de livres à 20 sou chacun. Cau aun aura tout le trésor il faut con fasse faire lechato tou neuf et penser ...."

    Mr Fagioli ne pense pas que cela soit un canular...Et que ces documents sont authentiques...

    Il serait facile pour des experts en écriture de comparer un courrier de l'Archevêque Richard Dillon avec l'écriture à l'arrirère du document du Parlement de Toulouse.

    Après avoir déclaré ce qu'il a caché à Pieusse...Richard Dillon a écrit quelques indications à l'arrière de ce document pour permettre de retrouver son trésor...

    Mr Fagioli n'arrive pas vraiment à comprendre ce que veut dire " Une grosse LAUSSE "...Est-ce une grosse pierre !!! Est-ce une grosse porte !!! Ou autre chose...

    C'est la seule zone d'ombre pour Mr Fagioli dans ce document.

    (En ce qui concerne ces deux parchemins, Mr Fagioli n'a pas vu les originaux qui devraient être aux Archives de Toulouse.)


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :