•  

    La zone où démarre le souterrain qui sort du château du Haut Koenigsbourg. (Albert Fagioli)

    Le lundi matin, 10 août, visite du château et photo près de la fontaine dans la Basse-Cour. C'est sous cette fontaine qu'il y aurait un départ de souterrain qui sortirait de l'enceinte du château.

    Ce jour-là , Mr Fagioli a fait le tour de l'enceinte du château et il n'a localisé qu'un seul départ de souterrain (Celui qui démarre près de la fontaine)

    Apparemment ce souterrain se trouverait à environ 35 mètres de profondeur. Donc il devrait y avoir un ancien puits dans la Basse-Cour qui aurait au moins 35 mètres de profondeur...et pourquoi pas, plus de 60 mètres comme le puits près du Donjon.

    Il y a deux puits connus, celui du jardin et celui près du Donjon. Ce dernier fut l'objet lors d'un projet de fouille il y a quelques années, en compagnie d'une équipe de spéléologues.

    " Le week-end des 14 et 15 novembre 2009, le puits  sud du château du Haut-Koenigsbourg, d'une profondeur de 62,50m, va être exploré par des spéléologues du SSF 68.

    Cette exploration scientifique est initiée par la Commission Scientifique du Haut-Koenigsbourg dont les missions sont d’améliorer et de diffuser les connaissances relatives à ce monument prestigieux mais sur lequel il reste encore beaucoup de choses à découvrir. "

    http://www.speleo-secours-francais.com/images/stories/regions/est/2009%2011%2010%20dossier%20de%20presse%20cg%2067exploration%20puits%20du%20hk.pdf   

    Dossier pédagogique sur le château : 

    file:///C:/Users/FAGIOLI-ALBERT/Downloads/chateau-haut-koenigsbourg-dossier-pedagogique-enseignants.pdf 

     


    votre commentaire
  •  

    L'emplacement du souterrain qui sort de l'enceinte du château du Haut-Koenigsbourg. (Albert Fagioli)

    On peut voir qu'il y a une légère différence par rapport au croquis envoyé avant son passage et la confirmation sur le terrain. Ce dimanche il a confirmé la présence en surface d'un départ de souterrain depuis la Basse-Cour du château, juste à l'emplacement d'une fontaine (décorative, placé à cet endroit au début 20°siècle par l'architecte Bodo Ebhardt) On peut voir d'après Mr Fagioli que ce souterrain passe quasiment en plein milieu de la Tour Sud. Il a confirmé son passage depuis la Basse-Cour jusqu'à la route qui arrive au château. (Plusieurs dizaine de mètres)

    Mme la directrice du château, son mari, ainsi que le gardien du château étaient présent lors de la recherche de ce souterrain. Comme d'habitude grâce à son Dowser il a pu déterminer en surface le passage de celui-ci. Il a même testé les baguettes en L et les baguettes en Y. (Même résultat)

    Il ajoute même que ce souterrain arrive dans l'ancienne Cité Médiévale de Bergheim. 

    Voir son passage à Bergheim : http://albert-fagioli.blogg.org/la-cite-medievale-de-bergheim-c27044172 

    Il existerait une légende au sujet d'un souterrain qui partirait du Haut-Koenigsbourg :

    Légende ou NON... !!!

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Orschwiller 

    Du 26 au 29 octobre 1462, les troupes épiscopales de Strasbourg et Bâle viennent assiéger le château. La garnison, profitant de la nuit parvient à s'échapper en empruntant un passage souterrain. Se sentant frustrés, les coalisés mettent le feu au château. "

     

     


    votre commentaire
  • Le Château du Haut-Koenigsbourg. (Vue aérienne / Jean-Luc Stadler)

    En août 2015, Mr Fagioli avait contacté Mme la directrice du château du Haut-Koenigsbourg (Mme Edel) pour avoir une autorisation de confirmer la présence d'un départ de souterrain depuis l'enceinte du château. Une date fut prise pour le dimanche 9 août 2015 en fin de soirée.

    Deux jours avant son arrivée au château, Mr Fagioli avait envoyé un plan du château avec un emplacement possible d’un départ de souterrain.(Inconnu d'après Mme la directrice du château)

    C'est l'un des plus beaux châteaux Médiévales de France. 

    http://www.haut-koenigsbourg.fr/fr/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_du_Haut-K%C5%93nigsbourg

    http://www.alsace-passion.com/chateau-haut-koenigsbourg.htm

    http://www.notrebellefrance.com/les-20-plus-beaux-chateaux-de-france

     


    votre commentaire
  • Les emplacements des deux cryptes du château de Domrémy la Pucelle, le dimanche 8 novembre 2015. (Albert Fagioli)

    On peut voir l'emprise de ces deux cryptes délimitées par les piquets en bois.

    Facebook : https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.990509464320809.1073741853.100000852930924&type=3 

     

     


    votre commentaire
  • Les deux cryptes et souterrains de l'ancien château de Domrémy la Pucelle. (Albert Fagioli) 

    On peut voir les emplacements des deux cryptes et des trois départs de souterrains. 

    Pour le souterrain qui part vers le Nord, nous l'avons suivi sur plusieurs centaine de mètres et il arriverait dans l'ancien emplacement du village de Greux (Dans les Bois) 

    Il devait certainement arrivée dans la chapelle (ou église) de l'ancien village de Greux. 

    La crypte qui se trouve la plus au Sud pourrait bien être l'emplacement de la chapelle comtale du château de Domrémy. 

     

    Il pourrait y avoir la présence d'au moins quatre tombeaux. Qui repose dans cette crypte ? L'avenir nous le dira ...A moins que ceux-ci disparaissent ou soient détruits... 

    Le souterrain qui part vers le Nord n'arrive pas dans la chapelle de Bermont. Par contre nous avons confirmé le départ d'un souterrain depuis la chapelle de Bermont qui se dirigerait vers le Sud Est. (Arrivée à définir)

     


    votre commentaire
  •  

    Le château de Domrémy la Pucelle. (Photo Google Earth)

    C'est dans cette zone qu'il devrait y avoir les vestiges de l'ancien château de Domrémy la Pucelle (Certainement celui du château d'Isle). Dans l'après midi du dimanche 8 novembre, Mr Fagioli a confirmé la présence d'au moins deux cryptes circulaires (reliées entre-elles, espacées d'environ 9 mètres)

     

    Cela confirme les travaux de Mr Robert sur le possible emplacement de l'ancien château de Domrémy dans cette zone près du Bois Chenu :
     http://www.jeannedomremy.fr/S_DomremyChinon/chateau_de_lisle.htm 

    Ainsi que de 3 départs depuis ces cryptes et qui sortent de l'enceinte de ce château. Nous avons suivies l'un d'entre eux , celui qui part vers le Nord. Et apparemment il arrive dans l'ancien village de Greux dans la zone boisée. Ce souterrain arrivait dans la chapelle de l'ancien village de Greux.

    Aucun souterrain n'arrive  dans la chapelle de Bermont, depuis le château de Domrémy.

    Mais nous avons quand même localisé un souterrain qui part de la chapelle de Bermont et qui se dirige vers le Sud Est. (Point d'arrivée à définir)

     

     

     


    votre commentaire
  • La crypte et le souterrain de l'église de Pulligny. (Albert Fagioli)

     

    La crypte et le souterrain de l'église de Pulligny. (Albert Fagioli)

    On peut voir sur ce croquis les emplacements de la crypte et du souterrain...Ainsi que l'accès à celle-ci.

    Une chose est sûr c'est que cette crypte a été visitée entre la fin du 19° siècle et le début du 20° siècle...Bizarre que cette visite n'a pas donné lieu à un compte rendu dans la presse.... POURQUOI ???

    Pourquoi les corps ont été déplacés dans le plus grand anonymat des historiens et des habitants de la commune ?

    Pourquoi l'Epitaphe qui se trouvait  sur un mur  juste au dessus de la crypte a disparu ? Quelles inscriptions sur cette plaque?

    On peut dire que la dernière visite de cette crypte avait eu lieu après que le sol de l'église avait été carrelé ...Pourquoi ? Un indice dans l'église que personne n'a remarqué....La pierre T-----E

    Après cette petite visite à Pulligny le départ fut donné pour se rendre à Domrémy la Pucelle pour faire des recherches dans un ancien emplacement  du château d'Isle  sur les hauteur entre Domrémy et Greux.

    A suivre ...

    *** Avec également de belles localisations de deux cryptes circulaires avec plusieurs départs de souterrains dont l'un arrive dans l'ancien village de Greux....Dans les bois.***

     Facebook : 
    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.990464904325265.1073741852.100000852930924&type=3

     


    1 commentaire
  • L'emplacement de la petite crypte dans l'église de Pulligny. (Albert Fagioli)

    Mr Fagioli avait présenté un croquis avec un emplacement d'une crypte sur le côté droit de l'église (près du chœur), mais dont l'accès de celle-ci se trouve sur le côté gauche en entrant dans l'église avec un petit tronçon de souterrain qui passe en biais sous la Nef de l'église.

    Il a confirmé la présence de cette crypte d'environ 3.40m qui fait au moins tout l'emplacement entre les murs de cette chapelle...et qui devait être l'emplacement de la chapelle primitive de Pulligny.

    Et il a confirmé la présence de ce petit tronçon de souterrain qui mène à cette crypte. Par contre il n y a aucun souterrain qui part en dehors de l'église.

    Des petits verres en plastique ont été placés au sol pour matérialiser l'emplacement du souterrain et de la crypte.

     

     


    votre commentaire
  • Eglise de Pulligny, 8 novembre 2015.(Albert Fagioli)

    Eglise de Pulligny, 8 novembre 2015.(Albert Fagioli) 

    Levé de soleil sur l'église de Pulligny...

    Quel secret cache cette église ?

    Mr Robert (Webmaster) du site internet " Les secrets de Jeanne " : http://www.jeannedomremy.fr/index.htm 
    Il avait contacté Mr Fagioli pour savoir s'il pouvait confirmer  la présence d'une crypte dans l'église de Pulligny...Une date fut fixée pour le dimanche 8 novembre 2015.

    Le rendez-vous fut donné auprès des responsables de la paroisse de Pulligny, la mairie et un des historiens de la commune, Mr Paul Binse  et bien évidemment, Robert...

    Une petite anecdote concernant Mr Binse...Chose incroyable, Mr Binse est natif de Domrémy la Pucelle et il a épousé une femme du village de Pulligny...Et s'y est installé depuis de nombreuses années....Et ils habitent à quelques mètres de l'église....Il vient de fêter ses 87 printemps avec quelques petits soucis de santé...On peut lui souhaiter un bon rétablissement ...

    Pour l'instant Mr Fagioli ne donnera pas son point de vue sur cette histoire de Jeanne ou pas Jeanne mais il donnera ses conclusions sur " il y a une crypte ou il n y a pas de crypte dans l'église "

    " S'il reste des ossements dans la crypte ou pas " Pourquoi ?

    " Si la crypte a été visitée entre la fin du 19° siècle et le début du 20° siècle " Pourquoi ?

    " Existe-t-il une pierre tombale ou pas qui masque l'entrée de la crypte avec deux tombeaux "

    " Quels secrets ont gardé un ancien Maire et un ancien Curé de Pulligny ??? "

    Affaire à suivre...

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Les deux chambres secrètes du tombeau de Toutankhamon. (Albert Fagioli)

     

    Les deux chambres secrètes du tombeau de Toutankhamon. (Albert Fagioli) 

    Un ami sur Facebook vient de demander à Mr Fagioli s'il pouvait localiser des salles inédites reliant le tombeau de Toutankhamon... 

    De suite, il sortit un plan de ce fameux tombeau et fit des recherches sur d'éventuelles salles inédites...et le résultat est stupéfiant. Il y aurait bien deux salles inédites sur le côté droit de la salle du tombeau de Toutankhamon. ( Symétrie par rapport à l'une des salles aux trésors) 

    D'après Mr Fagioli il n’y aurait pas de tombeau dans ces deux chambres. Seulement UN TRESOR / THE TREASURE. 

    On attend avec impatience de voir les résultats du radar de sol que le professeur Nicholas Reeves a passé sur les murs de la chambre funéraire. Et voir si cela correspond aux travaux à distance de Mr Fagioli
    Et on attend également l'invitation que Mr Fagioli avait demandé auprès du Ministre des Antiquités Egyptiennes depuis presque 2 ans.... Pour confirmer des salles souterraines sous le Sphinx, des salles souterraines sous le Temple de Karnak et surtout la présence de 4 nouveaux tombeaux dans la Vallée des Rois, dont l'un aurait un long corridor de plus de 100 mètres.
     

    Dans l'un de ces quatre tombeaux il pourrait bien y avoir celui de Néfertiti et d'un autre célèbre pharaon. 

    Les pyramides d'Egypte et le Sphinx : 
    http://albert-fagioli.blogg.org/les-pyramides-d-egypte-et-le-sphinx-c26554382  

    La Vallée des Rois :
    http://albert-fagioli.blogg.org/la-vallee-des-rois-c26554398 

    Le Temple de Karnak :
    http://albert-fagioli.blogg.org/le-temple-de-karnak-c26554400 

     

    Sur son Facebook : 
    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.688563681182057.1073741835.100000852930924&type=3  

     

    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.815087658529658.1073741844.100000852930924&type=3  

     

     


    votre commentaire
  • La schématique des emplacements des souterrains du Haut-Barr. (Albert Fagioli)

    La schématique des emplacements des souterrains du Haut-Barr. (Albert Fagioli)

    Voici la schématique des emplacements des souterrains du Haut-Barr. Nous avons réalisés des relevés GPS tous les 10 à 20 mètres dans la zone du cercle vert. C'est assez impressionant de voir le cheminement sur Google Map Marker de ces souterrains et de voir que pour certain ils ne sont pas toujours rectilignes. (Ce plan n'est que approximatif ...il n'y a que les relevés grâce à Google Map qui donnent les emplacements précis de ces souterrains) (La carte rélaisée avec Google Map Marker n'a pas été transmise à la DRAC ni aux communes concernées, mais vous pouvez voir une petite photo concernant la zone du Rocher dit de Didacus publié sur Facebook et sur son blog : 
    http://albert-fagioli.blogg.org/les-releves-gps-a-partir-du-rocher-de-didacus-albert-fagioli-laurent-g-a118812862 

    Et sur son album  Facebook : 

    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.941820689189687.1073741847.100000852930924&type=3

     


    votre commentaire
  • Les DNA, dimanche 4 octobre 2015, " A la recherche de la crypte disparue du Château. ". (Aurore Bac) (Franck Delhomme)

     

    Les DNA, dimanche 4 octobre 2015, " A la recherche de la crypte disparue du Château. ". (Aurore Bac) (Franck Delhomme)

    " A la recherche de la crypte disparue. "

    http://www.dna.fr/edition-de-selestat-centre-alsace/2015/10/04/le-decouvreur-de-cryptes-disparues 

    Facebook : 
    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.967195336652222.1073741850.100000852930924&type=3

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les DNA, dimanche 4 octobre 2015, " Le découvreur de cryptes disparues... ". (Aurore Bac) (Franck Delhomme) 

    " Neubois - Un radiesthésiste au château du FrankenbourgLe découvreur de cryptes disparues…

     

    Grâce à ses capacités de radiesthésiste, Albert Fagioli est persuadé d’avoir dégoté « une salle souterraine inédite » sous le château du Frankenbourg, surplombant le sommet du Schlossberg. Il prétend même que cette salle renfermerait quelque chose… Et si c’était le trésor du Chapitre de la cathédrale de Strasbourg ?

    On a dit de Cuvier qu’il était un « découvreur de mondes disparus »… Albert Fagioli, quant à lui, est un découvreur de cryptes disparues. Ce radiesthésiste de Metz, qui n’officie pas dans la recherche de conduites d’eau et encore moins de personnes disparues, pense avoir trouvé une crypte souterraine sous le château du Frankenbourg. Son domaine : la découverte de cavités oubliées.

     

    Est-ce qu’il y a une salle souterraine ? Oui. Est-ce qu’elle est vide ? Non…

    Hier matin pourtant, c’était la toute première fois qu’il mettait les pieds au centre de ce vieux burg qu’il imaginait plus vaste. Il avait déjà repéré, chez lui le 6 septembre dernier sur un plan, les emplacements d’une crypte circulaire et de trois départs de souterrains, plus un tronçon qui arrive au milieu du donjon. « Ne me demandez pas comment j’ai trouvé cela », souffle Albert Fagioli. Parce que les gens auraient du mal à croire que c’est grâce à un pendule, dit de l’abbé Mermet du nom de son inventeur, qu’il a pu tracer ces lignes sur la carte.

    Sa tâche aujourd’hui est de confirmer ses intuitions sur place. Mais sa foi est sans bornes sur ce point : il aurait découvert des souterrains en plusieurs endroits, en Alsace mais aussi dans toute la France grâce à ses capacités divinatoires qui ne lui auraient jamais fait défaut. Un don qu’il aurait découvert fortuitement en lisant un magazine en 1995 et qui lui aurait donné l’idée de se procurer un « dowser avec chambre témoin », outil de radiesthésie qui a la forme d’un pistolet. « A 17 ans déjà, j’avais une poêle à frire et je cherchais des trésors »…

    Sur le terrain, Albert Fagioli sort son instrument qui réagit à la force du champ magnétique pour donner les dimensions des profondeurs découvertes, en plus de leur situation. Et il l’interroge avec son esprit. « Est-ce qu’il y a une salle souterraine ? », demande-t-il en marchant. Car s’il ne pense pas à un souterrain, le dowser ne se mettra pas à chercher…

    L’outil, d’abord figé, va se mettre à tourner comme par magie à l’endroit où il aurait repéré les contours de la salle circulaire d’abord, puis des trois souterrains ensuite. Quant aux deux baguettes en cuivre, utilisées dans les travaux publics et dont il se sert également, elles s’écartent. Et celles de sa fabrication artisanale en acier, elles pointent le sol…

    Selon ses pronostics, la salle se situerait à environ 15 m du sol et ferait quelque 8 mètres de diamètre. Chacun peut imaginer qu’elle aurait pu servir à évacuer le château en cas de siège…

    « Un chercheur extrasensoriel »

    Si Albert Fagioli livre tout de ses découvertes en alertant le plus souvent les services de l’état tels que la Drac ou les Bâtiments de France, il reste évasif quant à ce qu’enfermerait cette crypte… « La salle n’est pas vide », consent-il à dire. Ce n’est pas son petit doigt, mais son dowser qui lui a dit… Le radiesthésiste, sûr de lui, s’agace à la pensée qu’on pourrait le prendre pour un farfelu. Il reste prudent mais lâche un pavé dans la mare en citant une source historique : « Tout ce que je peux vous dire, c’est que le trésor du Chapitre de la cathédrale de Strasbourg a transité par le Frankenbourg. Dans les archives, on perd sa trace… » en 1632, date à laquelle les Suédois pillent et incendient le château.

    Celui qui se considère comme « chercheur extrasensoriel » pratiquant de l’« archéologie intuitive à distance » a besoin désormais d’autorisations et de mécènes pour espérer un jour éclaircir ce mystère. Ce n’est pas le tout de découvrir, encore faut-il creuser… Et de son aveu, « rien ne bouge » la plupart du temps. "

    http://www.dna.fr/edition-de-selestat-centre-alsace/2015/10/04/le-decouvreur-de-cryptes-disparues 

    Facebook : 
    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.967195336652222.1073741850.100000852930924&type=3

     


    votre commentaire
  • Le Républicain-Lorrain, éditions Sarrebourg, du 30 septembre 2015, " Quels secrets caches encore la Collégiale de Marsal ? " . (Vincent Debraine) (Photos : Raphaële Gigot)

     

    Le Républicain-Lorrain, éditions Sarrebourg, du 30 septembre 2015, " Quels secrets caches encore la Collégiale de Marsal ? " . (Vincent Debraine) (Photos : Raphaële Gigot)

    Albert Fagioli (à gauche), sous le regard du maire Bernard Calcatera, a utilisé son étonnant Dowser pour retrouver trace des souterrains oubliés de Marsal. (Photo Raphaële Gigot)

    Une légende que les anciens de Marsal racontaient à l'envie est-elle en train de s'avérer réelle ? Depuis des siècles de génération en génération on se raconte ici l'existence de vieux souterrains oubliés. Un chercheur radiesthésiste de Charly Oradour, Albert Fagioli, a inspecté les alentours et l'intérieur de la Collégiale Saint Léger. Et pour lui et son Dowser version moderne de la baguette de sourcier, aucun doute n'est possible : Ces souterrains existent bel et bien.

     

    http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2015/09/30/quels-secrets-cache-encore-la-collegiale-de-marsal  

    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.963213690383720.1073741849.100000852930924&type=3  


    votre commentaire
  •  Le Républicain-Lorrain, éditions Sarrebourg, du 30 septembre 2015, " Quels secrets caches encore la Collégiale de Marsal ? " . (Vincent Debraine) (Photos : Raphaële Gigot)

     

     Le Républicain-Lorrain, éditions Sarrebourg, du 30 septembre 2015, " Quels secrets caches encore la Collégiale de Marsal ? " . (Vincent Debraine) (Photos : Raphaële Gigot)

    patrimoine dans le saulnois "

    Quels secrets cache encore la collégiale de Marsal ?

    Le chercheur radiesthésiste Albert Fagioli s’est déplacé à Marsal pour confronter ses suppositions à la réalité du terrain. Il estime notamment que plusieurs souterrains partent d’une crypte secrète sous la collégiale de Marsal.

    Le temps des baguettes de noisetier est révolu. Depuis 20 ans, Albert Fagioli, chercheur radiesthésiste de Charly-Oradour, utilise un Dowser, une tige en fer coudée capable de tourner sur elle-même lorsqu’un élément recherché est croisé. L’historien "extrasensoriel" a testé cette version moderne de la baguette de sourcier dans le cimetière de Marsal.

    Objectif : confronter ses suppositions, établies grâce à des recherches à distance, à la réalité du terrain. « Un habitant de Marsal m’a contacté après que le mathématicien breton Bruno Wirtz soit venu ici en août », indique Albert Fagioli. « En marge des fouilles archéologiques qui se déroulent dans le village chaque année, il avait utilisé pour la première fois un nouveau matériel , souligne Bernard Calcatera, le maire de Marsal. Grâce à la résonance magnétique, il détectait les anomalies du sous-sol. »

    Et bien que l’appareil était en étalonnage, le mathématicien a trouvé trace de fondations en arc de cercle qui coïncident avec les tours de l’actuelle collégiale Saint-Léger. « Ces fondations sont sans doute celles de l’ancienne église ottonienne à double chœur qui se trouvait ici avant la collégiale », assure Bruno Rondeau, passionné local d’histoire.

    Quatre souterrains et non trois

    L’annonce de cette découverte a poussé le chercheur Albert Fagioli, spécialiste des trésors archéologiques oubliés, à se pencher sur le cas de Marsal. Et d’après les documents et les éléments qu’il a pu collecter, il a estimé que plusieurs souterrains partaient de la collégiale Saint-Léger, d’une probable crypte dont personne ne se souvient. Elle aurait pu avoir les mêmes caractéristiques que la crypte de l’abbatiale de Marmoutier, en Alsace proche.

    Restait donc, après des jours de recherches théoriques, à venir sur place pour vérifier ces hypothèses. « Avec mon Dowser, j’ai cherché les souterrains , indique Albert Fagioli. Je pensais qu’il y en avait trois, qui rejoignaient l’ancien prieuré de Moyenvic, l’abbaye de Salival et Hampont. » Finalement, après les recherches, quatre souterrains ont été repérés autour de la collégiale de Marsal.

    « Dans le village, il y a toujours eu une légende qui se transmet de génération en génération, sur la présence de souterrains sous Marsal , assure Julien Calcatera, président du conseil de fabrique. Mais personne ne savait si c’était vrai ou pas. » Les découvertes d’Albert Fagioli pourraient infirmer cette légende.

    Ces quatre souterrains convergent vers un même point : le chœur de la collégiale Saint-Léger. Pour le chercheur radiesthésiste, aucun doute. Il y a une crypte sous l’abbatiale, peut-être à 7 ou 8 mètres sous terre. Ses mesures sur place avec le Dowser lui ont permis de confirmer ses premières hypothèses : la crypte de Marsal mesurerait un peu moins de 12 mètres de long pour un peu plus de 6 mètres de large. Des trésors enfouis qui ont sans doute encore bien des secrets à dévoiler.

    Albert Fagioli tient un blog sur ses recherches : http://albert-fagioli.blogg.org

    https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.963213690383720.1073741849.100000852930924&type=3  

    http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2015/09/30/quels-secrets-cache-encore-la-collegiale-de-marsal  

     


    votre commentaire
  • Les DNA, Editions de Saverne, jeudi 10 septembre 2015,  " Château du Haut-Barr " " Chasseur de Légende ". ( Baron Guénolé)

     

    Les DNA, Edition de Saverne, jeudi 10 septembre 2015,  " Château du Haut-Barr " " Chasseur de Légende ". ( Baron Guénolé)

    Saverne - Château du Haut-BarrChasseur de légende

    Différentes baguettes en mains, un drôle de personnage sillonne depuis le mois de juin les alentours du Haut-Barr. Albert Fagioli est un chercheur radiesthésiste de Metz qui assure avoir défini le tracé d’une partie des mystérieuses galeries souterraines partant du château savernois. Il espère secrètement découvrir un trésor légendaire…

     Avec son dowser, un outil de radiesthésie, Albert Fagioli est capable de détecter l’emplacement des tunnels mais aussi leur profondeur. PHOTOs DNA – G.B 

     

    « On peut savoir ce que vous recherchez ? » demande un couple de Haegen, interpellé par la présence dans leur village de ce drôle de monsieur. Baguettes de sourcier dans les mains, Albert Fagioli marche en zigzag à travers les bois, guettant scrupuleusement la moindre réaction de ses étranges outils. Il en est persuadé, grâce à la radiesthésie, il est sur le point de définir précisément les tracés de plusieurs souterrains partant du château du Haut-Barr de Saverne. « C’est énorme ! » s’exclame-t-il, exalté par ses découvertes.

    Une salle souterraine d’environ sept mètres de diamètre sous le rocher du Markfels

    D’abord grâce à un pendule sur des plans, puis sur place avec l’accord des municipalités, ce n’est pas qu’un passage secret que le quinquagénaire de Metz dit avoir détecté, mais bel et bien tout un réseau de galeries situé à plus de dix mètres de profondeur. Un premier tunnel se dirigerait par exemple vers Friedolsheim en passant par Otterswiller avec également une bifurcation vers Saverne, et un second vers Haegen puis Marmoutier en traversant Thal-Marmoutier. Des salles et cryptes souterraines existeraient aussi sous certains édifices religieux. « Ces souterrains transitent, selon mes repérages, par des salles circulaires qui ont, pour certaines, un accès par des églises du XIIe siècle dans les villages concernés, révèle-t-il. Et le plus spectaculaire, c’est la localisation d’une salle souterraine d’environ sept mètres de diamètre sous le rocher du Markfels (le rocher le plus au sud du château du Haut-Barr, ndlr). »

    Si Albert Fagioli est aussi enthousiaste, c’est qu’un passage secret entre le château du Haut-Barr et celui des Rohan de Saverne fait l’objet de convoitises depuis longtemps, une légende évoquant la présence d’un trésor (lire encadré) … Jusqu’à aujourd’hui, plusieurs campagnes de fouilles et de recherches n’ont jamais abouti à un résultat concret. Pour l’heure, Albert Fagioli n’a pas obtenu les autorisations de recherches à Saverne.

    Un forage d’ici la fin de l’année

    Cependant, à Haegen, au pied du Haut-Barr, nul doute possible pour le chercheur extrasensoriel : à voir ses baguettes s’écarter ou tourner, il marche bel et bien au-dessus de souterrains. Malgré ses certitudes, il le sait pertinemment, des preuves concrètes doivent être maintenant apportées pour convaincre les plus cartésiens. Pour cela, il a effectué ces derniers jours un balisage GPS de ses tracés, en faisant un point tous les dix mètres environ. Au final, la carte de relèvement montre des tracés suffisamment concordants pour commencer à convaincre les plus sceptiques. Le chef d’une entreprise alsacienne spécialisée dans l’inspection des vieilles galeries, lui, y croit dur comme fer. « Nous effectuerons un forage de contrôle avant la fin de l’année si nous avons les accords administratifs », indique d’ores et déjà le patron, partenaire du projet, qui souhaite rester anonyme. Le forage aura probablement lieu dans un jardin privé de Haegen et fera l’objet, en cas de validation, d’une inspection caméra. « Je financerai l’opération en totalité en l’absence de mécènes », annonce le chef d’entreprise, lui aussi emballé. Si le sondage s’avère positif, le mystère du tunnel savernois serait en bonne voie d’être percé…

    Le rocher du père Didacus retrouvé par hasard.

    En suivant la trace du souterrain de Haegen, « nous sommes tombés par hasard sur ce rocher », raconte Albert Fagioli. Il en est sûr, d’après son emplacement et sa fissure horizontale caractéristique, il s’agit bel et bien du rocher de Didacus.
    Découverte surprise, à Haegen, du rocher où le père Didacus aurait eu l’habitude de se reposer entre 
    Saverne et le Haut-Barr au XVII e siècle. PHOTO DNA - G.B.
    L’ouvrage « Notice historique sur le château du Haut-Barr, près de Saverne », par Dagobert Fischer, parle du révérend père Didacus Schottmuller, récollet à Saverne et religieux au couvent de cette ville pendant quarante ans. C’est dans la fissure de ce rocher qu’il avait l’habitude de se reposer avant de monter au Haut-Barr pour y dire la messe ou de redescendre à Saverne.

    Le peu de sûreté des chemins pendant le siège de Saverne en 1636 et la maladie empêchaient le révérend père de porter aux soldats, qui étaient en garnison au château, les consolations de la religion. Il est alors dit que fut gravé sur un rocher qui borde le sentier que le père Didacus prenait ordinairement pour se rendre à la forteresse l’inscription suivante : « Pourquoi, O Didacus, refuses-tu de porter le Saint Viatique à ton frère malade qui t’attendait dans le château du Haut-Barr ? S’il est fatiguant et pénible de gravir le sentier escarpé de la montagne, songe que le chemin qui mène au Royaume des Cieux est au moins tout aussi pénible. » Le père Didacus est décédé le 25 août 1636 en plein milieu de la Guerre de trente ans.

    Avec son dowser, un appareil de radiesthésie, Albert Fagioli est sur la piste des mystérieux souterrains du château du Haut-Barr. PHOTO DNA – G.B. 

    La légende est bien connue des Savernois. Un souterrain creusé entre le château des Rohan, en cœur de ville, et celui du Haut-Barr, sur les hauteurs de la cité, abriterait un trésor. Une statue de Jésus Christ en or massif et celles de ses douze apôtres en argent auraient été cachées là pendant les guerres de religion. Mais l’accès à ce passage n’était transmis que d’évêque à évêque. Or, il arriva que l’un d’eux décède d’une mort subite sans avoir le temps de transmettre le secret.

    L’entrée du souterrain serait alors demeurée inconnue, et les différentes campagnes de recherches et de fouilles n’ont jamais rien donné… jusqu’à aujourd’hui. Car un chasseur de légendes des plus particuliers est sur la trace de ce mystérieux tunnel. D’abord avec un pendule sur des plans, puis avec ses baguettes sur le terrain, Albert Fagioli, radiesthésiste de Metz, a eu la surprise de détecter non pas un souterrain, mais tout un réseau de galeries situées à plus de dix mètres de profondeur et partant du Haut-Barr.

    Un forage d’ici la fin de l’année

    D’après lui, un premier tunnel se dirigerait vers Friedolsheim, en passant par Otterswiller, et bifurquerait vers Saverne. Un second irait vers Haegen, puis Marmoutier en traversant Thal-Marmoutier. « Ces souterrains transitent, selon mes repérages, par des salles circulaires qui ont, pour certaines, un accès par des églises du XIIe siècle dans les villages concernés », révèle-t-il. Bien que le chercheur extrasensoriel n’ait aucun doute sur ses découvertes, il sait qu’il doit aujourd’hui convaincre les plus sceptiques sur l’efficacité de sa méthode. Une fois les autorisations administratives accordées, une entreprise alsacienne spécialisée dans l’inspection des vieilles galeries, partenaire du projet, compte procéder à un forage dans le jardin d’un particulier à Haegen d’ici la fin de l’année. Si le sondage révèle effectivement la présence d’un souterrain, Albert Fagioli détiendra alors sa meilleure preuve. Et aura fait un grand pas vers la découverte du trésor de Saverne…


    votre commentaire
  • La crypte du château du Frankenbourg, à quelques pas de la Tour. (Albert Fagioli)

     

    La crypte du château du Frankenbourg, à quelques pas de la Tour. (Albert Fagioli)

    Sous les pieds de Mr Fagioli se trouve une salle souterraine circulaire d'environ 8.10 mètres.

    Après avoir eu les autorisations de la part de la Mairie de Neubois et de l'ONF. Le rendez-vous fut donné pour le samedi 3 octobre 2015 vers 9h30.

    Comme d'habitude un plan avait été envoyé 2 jours avant d'aller sur le site montrant les emplacements de cette crypte et de ses souterrains que l'on voulait confirmer.

     

    Mr Jean-Marie Schweitzer, adjoint au Maire de Neubois, Mme Aurore Bac, journaliste de DNA, Mr Franck Delhomme, photographe-journaliste de DNA et Mr L. G qui accompagné Mr Fagioli lors de cette recherche. Merci également à la personne de l'ONF qui nous a accueillis au pied du Frankenbourg (Elle n'a pas pu nous suivre lors de cette recherche)


    votre commentaire
  •  

    Les relevés à distance puis sur le terrain de la crypte et des souterrains du château du Frankenbourg. (Albert Fagioli) 

    On peut voir toujours une petite différence entre le croquis à distance et celui relevé sur place grâce au Dowser. Mais les baguettes en L et en Y ont été également utilisées pour confirmer les résultats.

    On peut voir le seul souterrain qui part du Donjon et qui arrive dans cette salle souterraine à environ 5 mètres du pied de la Tour. La salle circulaire d'environ 8.10 mètres. Et les 3 départs de souterrains qui partent de cette crypte. Les 3 souterrains ne sont pas forcément au même niveau de celle-ci. (Tour avec escaliers en colimaçons)

    Aujourd'hui on pourra croiser ces résultats avec un radar de sol  de type OKM 5000 ou d'un KS Analysis (Tous les deux sont Allemand) 

    Puis par la suite un micro forage de cette crypte avec le passage d'une caméra à fibre optique pour vérifier sa présence... Et aussi que cache-t-elle ? Peut-être rien !!! 

    Un rapport va être envoyé à  la DRAC de Strasbourg et à la Mairie de Neubois... 

     

    Affaire à suivre... 

    *** Pour infos il y a déjà eu 5 rapports envoyés à la DRAC de Strasbourg concernant les souterrains du Haut-Barr. (Depuis 4 mois) ***


    votre commentaire
  • Les relevés à distance puis sur le terrain dans le village de Bergheim.( Albert Fagioli)

     

    Les relevés à distance puis sur le terrain dans le village de Bergheim.( Albert Fagioli)

    On peut voir qu'il y a quelques différences avant et après le passage sur le terrain avec son Dowser. Mais les souterrains et salles souterraines sont bien là.

    On pourrait faire le même travail que les souterrains du Haut-Barr en faisant des relevés tous les 10 à 20 mètres pour suivre les cheminements de ces souterrains.

    Et en ce qui concerne le souterrain bleu il nous amène directement dans la Cour Basse du château du Haut Koenigsbourg. Et celui-ci avait été confirmé en surface le dimanche 11 août 2015. (sur une centaine de mètres)


    votre commentaire
  • Le village de Bergheim vue du ciel. (Alsace.com)

     

    Le village de Bergheim vue du ciel. (Alsace.com)

    Ancienne cité médiévale qui pourrait avoir un lien avec le château du Haut Koenigsbourg car un souterrain arrive et traverse en plein milieu ce village avec un autre départ vers l'Est.

    A suivre prochainement sur ce blog.

    Voir les travaux sur la cité médiévale de Carcassonne en 2014 : 
    http://albert-fagioli.blogg.org/carcassonne-la-cite-medievale-c26554390 

     


    votre commentaire
  • Dessin représentant le château du Frankenbourg.

    Dessin représentant le château du Frankenbourg.(Reconstitution)

    A votre avis , y a t-il des souterrains qui partent de ce château ?

    Et, y a t-il une crypte ou des cryptes sous ce château ?

    A suivre les travaux sur ce château...

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_du_Frankenbourg 

    http://kastel.elsass.free.fr/chateaux/frankenbourg.htm 

    http://www.jds.fr/neubois/chateau-alsace-ruines/chateau-du-frankenbourg-4048_L 

    http://www.lieux-insolites.fr/basrhin/frankenbourg/frankenbourg.htm 

     


    votre commentaire
  • La Collégiale de Marsal, la Cathédrale d'Alet-les-Bains et Abbatiale de Marmoutier. (albert Fagioli)

     

    La Collégiale de Marsal, la Cathédrale d'Alet-les-Bains et Abbatiale de Marmoutier. (albert Fagioli)

    On peut voir les similitudes entre ces 3 cryptes ... En ce qui concerne la crypte de l'Abbatiale de Marmoutier on n'a pas vérifié si elle avait un côté en arc de cercle. (A vérifier pour la prochaine visite)

    Marsal : http://albert-fagioli.blogg.org/la-collegiale-de-marsal-c27031480

    Marmoutier : http://albert-fagioli.blogg.org/marmoutier-c26973024 

    Alet-les-Bains : http://albert-fagioli.blogg.org/alet-les-bains-c26554366 

    Ces trois édifices quasiment de mêmes dimensions.

     


    votre commentaire
  • Les emplacements des souterrains et crypte de la Collégiale, le 30 septembre 2015.(Albert Fagioli)

     

    Les emplacements des souterrains et de la crypte de la Collégiale, le 30 septembre 2015.(Albert Fagioli)

    On peut voir l'emprise de la crypte rectangulaire (en arc de cercle vers le choeur) de la Collégiale de Marsal. Environ 11.70m par 6.60m.

    Les quatre souterrains qui sortent de la Collégiale,N° 1, 3, 4 , 5.

    Le petit tronçon de souterrain avec la zone d'accès à cette crypte depuis la Collégiale. (Souterrain N°2)

    On peut voir que la crypte et légèrement décalé vers la droite par rapport à la symétrie dans la Collégiale.

    Pour le moment on peut dire que le souterrain N°4 arrive dans le cimetière de Moyenvic. Pour les autres les points terminaux n'ont pas été vérifier sur le terrain mais on se doute vu les directions où ils arrivent.

     


    votre commentaire
  • La crypte de la chapelle Saint-Denis de Marmoutier et le souterrain du Haut-Barr. (CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI / Vincent SCHMITD)

     

    La crypte de la chapelle Saint-Denis de Marmoutier et le souterrain du Haut-Barr. (CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI / Vincent SCHMITD)

    Intervention dans le village de Marmoutier suite à la demande de CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI pour une localisation d'anciennes galeries et salles souterraines. Autorisation de la part de Mr le Maire de Marmoutier, Mr WEIL Jean Claude, reçue le 8 juillet, date de l'intervention le 9 juillet.

    Matériel utilisé : Le Dowser, manipulé par Mr Fagioli.

    En présence de Messieurs :

    Mr Vincent SCHMIDT : Un particulier.
    Mr Jean-Claude WEIL : Maire de Marmoutier.
    Mr Pierre MORGENTHALER, Mr Jean-Louis MULLER, Mr Aimé DANGELSER de la commune de Marmoutier.
    Ainsi que le curé du village Mr Florent FRITZ.

    Une réunion a eu lieu en fin d'après-midi avec un petit verre de l'amitié.

    Détail de l'intervention : La spécialité de la société CAMEXPLO est l'inspection technique d'anciennes galeries à l'aide de caméras spécifiques ou de robots d'explorations. Depuis peu il accompagne Mr Fagioli dans ses recherches non destructives pour localiser des anciens souterrains et salles souterraines. C'est ainsi que ses recherches sur le ban de Saverne, de Haegen, Marmoutier, d'Otterswiller l'on amené à identifier ce qui pourrait être un vaste réseau potentiellement très ancien. L'origine du départ se situerait au niveau du château du Haut-Barr, près de Saverne en Alsace.

    -Une crypte circulaire d'environ 5.80m avec un petit tronçon de souterrain et un possible accès depuis la chapelle. Le souterrain de gauche provient du Haut-Barr en passant par Haegen et Thal Marmoutier. Le souterrain qui part vers le Nord arrive sur la gauche de l'église Abbatiale de Marmoutier, dans une petite cave, avec également une petite crypte. (Aucun lien avec la crypte qui se trouve dans l'église Abbatiale de Marmoutier)

    Un rapport a été envoyé à la DRAC de Strasbourg, les Bâtiments de France à Strasbourg et à la Mairie Marmoutier.

    Pour une validation scientifique, on pourra passer un radar de sol sur ces zones bien précises suivie par un micro-forage et inspection avec caméra fibre optique.

     

     


    votre commentaire
  • La crypte de l'église de l'Abbatiale de Marmoutier. (CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI / Vincent SCHMIDT)

     

    La crypte de l'église de l'Abbatiale de Marmoutier. (CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI / Vincent SCHMIDT)

    Intervention dans le village de Marmoutier suite à la demande de CAMEXPLO / Laurent GLADY / Albert FAGIOLI pour une localisation d'anciennes galeries et salles souterraines. Autorisation de la part de Mr le Maire de Marmoutier, Mr WEIL Jean Claude, reçue le 8 juillet, date de l'intervention le 9 juillet.

    Matériel utilisé : Le Dowser, manipulé par Mr Fagioli.

    En présence de Messieurs :

    Mr Vincent SCHMIDT : Un particulier.
    Mr Jean-Claude WEIL : Maire de Marmoutier.
    Mr Pierre MORGENTHALER, Mr Jean-Louis MULLER, Mr Aimé DANGELSER de la commune de Marmoutier.
    Ainsi que le curé du village Mr Florent FRITZ.

    Une réunion a eu lieu en fin d'après-midi avec un petit verre de l'amitié.

    Détail de l'intervention : La spécialité de la société CAMEXPLO est l'inspection technique d'anciennes galeries à l'aide de caméras spécifiques ou de robots d'explorations. Depuis peu il accompagne Mr Fagioli dans ses recherches non destructives pour localiser des anciens souterrains et salles souterraines. C'est ainsi que ses recherches sur le ban de Saverne, de Haegen, Marmoutier, d'Otterswiller l'on amené à identifier ce qui pourrait être un vaste réseau potentiellement très ancien. L'origine du départ se situerait au niveau du château du Haut-Barr, près de Saverne en Alsace.

    Une grande crypte rectangulaire d'environ 11.90m par 7.40m avec un petit tronçon de souterrain et un possible accès dans le transept Nord. Cette crypte n'a aucune liaison avec le souterrain qui provient du Haut-Barr. Seul la chapelle Saint Denis de Marmoutier fait partie du réseau souterrain du Haut-Barr. Cette grande crypte devait être la salle de réunion de Moines de l'Abbatiale de Marmoutier. Elle rappelle la salle souterraine que Mr Fagioli avait localisé dans l'Abbaye d'Alet-les-Bains dans l'Aude en 2003: Voir sur son blog : 
    http://albert-fagioli.blogg.org/alet-les-bains-c26554366

    Un rapport a été envoyé à la DRAC de Strasbourg, les Bâtiments de France à Strasbourg et à la Mairie de Marmoutier.

    Pour une validation scientifique, on pourra passer un radar de sol sur ces zones bien précises suivie par un micro-forage et inspection avec caméra fibre optique.


    votre commentaire
  •  

    Souterrains , crypte secrète découverts à Marsal ? (Le Grain de Sel.3) (Bruno Rondeau)

    Merci à Mr Bruno Rondeau pour cet article et vidéo.

    Méthode de localisation d'une crypte et des souterrains.
    http://www.graindesel-saulnois.com/index.php/dans-les-villages/490-souterrains-crypte-secrete-decouverts-a-marsal 

    Pour ceux qui n'avaient pas vu les cinq passages à la télévision de Mr Fagioli :

    France3 Metz (17 février 2015) : Ile au trésor du capitaine William Kidd :
    http://www.dailymotion.com/video/x2hp636 

    France3 Lorraine (6 février 2013) : Les secrets du Duc d'Enghien, le trésor de Marthille, les Templiers en Lorraine :
    https://www.youtube.com/watch?v=ZIwlbeZTLC8&feature=youtu.be

    RTL9 EST (7 juin 2010) : Les Templiers en Lorraine, le Duc d'Enghien : 
    https://www.youtube.com/watch?v=Ix8O-EwUtvA&lr=1&feature=mhum 

    France Télévisons  Lorraine / Prodaction (2 avril 2011) : Mon Trésor.( Marthille et le Duc d'Enghien)
    https://www.youtube.com/watch?v=m0U3Jq6G078 

    Mirabelle TV (3 janvier 2013) : Marthille et le testament du Duc d'Enghien :
    https://www.youtube.com/watch?v=wgLGCtpSA3g


    votre commentaire
  • Le souterrain qui part vers le Nord de la Collégiale. (Albert Fagioli)

     

    Le souterrain qui part vers le Nord de la Collégiale. (Albert Fagioli)

    Ce souterrain n'avait pas été trouvé par Mr Fagioli lors de ses travaux sur plan.

     On peut déjà voir son alignement avec les deux cônes placés du côté Nord. En regardant tous les cônes placés à l'extérieur de la Collégiale ...on peut bien se douter qu'il doit y avoir une salle ou une crypte dans l'endroit où convergent tous ces souterrains.


    votre commentaire
  • L'emprise réelle de la crypte dans la Collégiale. (Albert Fagioli)

     

    L'emprise réelle de la crypte dans la Collégiale. (Albert Fagioli)

    On peut voir qu'elle n'est pas vraiment centrée par rapport au pillier de la Collégiale (légèrement vers la droite)

    On peut voir aussi les 4 départs de souterrains qui sortent de celle-ci ainsi que le petit tronçon de souterrain avec plus haut un accès depuis la Collégiale.

     


    votre commentaire
  • Le souterrain qui passe par l'entrée de la Collégiale et qui arrive dans le cimetière de Moyenvic. (Albert Fagioli)

     


    votre commentaire