• Qu'est-ce qu'un dowser ? Qui utilise un dowser ? Comment uitlise-t-on un dowser ? Que recherche-t-on avec un dowser ?...(Albert Fagioli)

     

    Le dowser :

    Le dowser est un outil de recherche radiesthésique du 20° siècle. On peut dire qu’il peut remplacer nos anciennes baguettes de sourciers en bois utilisés depuis des millénaires pour la recherche d’eau ou d’objets cachés. Toutes personnes possèdent plus ou moins ce don que l’on appelle «  Le signal du sourcier », on pourrait définir les niveaux de sensibilités allant de 0 à 10. Pour certains initiés on pourra parler de niveau 10+, ceux-là sont peu nombreux.

    L’un des plus connus du 20° siècle n’est autre que l’Abbé Mermet, qui donna son nom au fameux « Pendule Mermet ».

    Qu’est-ce que le dowsing ?

    C’est l’art de l’utilisation du dowser.

    Qu’est-ce que la radiesthésie ?

    Voir sur  http://www.radiesthesiste.fr

    Selon l’origine étymologique, ce mot est composé du mot latin « radius », qui signifie « rayon » et du mot grec « aisthêsis » qui veut dire « sensation ». C’est en fait, dans le cas le plus général, la faculté ou l’art de percevoir et d’interpréter les radiations émises par différents corps ou différents milieux.

    La radiesthésie comprend globalement deux méthodes :

    -La radiesthésie physique : sourcellerie, hydroscopie, géologie, minéralogie.
    -La radiesthésie divinatoire : recherche de personnes disparues, questionnement de l’inconscient, personnel ou collectif.

    La personne qui pratique la radiesthésie porte le nom de radiesthésiste.

    Le radiesthésiste est capable de percevoir, au moyen d’un pendule, ou d’une baguette, les vibrations d’impulsions et les radiations émises par les choses, les personnes, les animaux, les terrains, etc…

    Anciennement appelée la Rhabdomancie, la radiesthésie était utilisée seulement pour la recherche des sources d’eaux ou de métaux comme l’or. On s’est ensuite rendu compte que les radiations sont aussi émises par toutes les formes de vie.

    Plus tard on s’est rendu compte que cette « résonance » entre une matière inorganique et l’esprit de l’homme avait une validité extensible à tous les champs. Le terme « Radiesthésie est donc défini comme l’étude des ondes et des vibrations émises par un corps quelconque.

    La radiesthésie est donc la pratique, pour la recherche des ondes et des vibrations émises par tous les corps.

    Les principaux instruments que le « radiesthésiste » utilise pour tous les types de recherches sont : les pendules de cristal, de quartz, en bois ou métal, et les baguettes rhabdomancienne qui servent comme aide pour percevoir les vibrations et les radiations émises par un corps et une personne quelconque.

    Les services rendus par la Radiesthésie, sont multiples.

    Les phénomènes radiesthésiques ont en effet une explication d’ordre physique : toutes les choses, de l’être vivant à la matière inorganique, émettent des radiations, chacune sur des longueurs d’onde différentes.

    Ainsi le Radiesthésiste, au moyen de ses Facultés Radiesthésiques, peut capter ces longueurs d’onde ou radiations naturelles pour trouver la présence de ce qu’il est en train de chercher par exemple : les maladies, le remède, la thérapie ou l’approche thérapeutique le plus approprié à la guérison et pour le traitement holistique, l’eau, l’or, des objets perdus, n’importe quel diagnostic sur les animaux, les terrains, les véhicules, les machines etc…

     

                                                                   L’art du sourcier de l’Antiquité à nos jours.

     

    L’art du sourcier appelé jadis rhabdomancie (du grec rhabdos, baguette et  manteia, divination), est pratiqué depuis la plus haute Antiquité. Certaines gravures du Tassili au nord du Sahara gravées il y a 8000 ans représentent des sourciers en action. Les Esquimaux, les Sumériens, les Egyptiens, les Chaldéens, les Hébreux, les Brahmanes de l’Inde, les Celtes, les Grecs, les Germains ou les Romains avaient des sourciers parmi leurs prêtres, leurs chefs ou guides. Un des plus connus est Moïse, chef Hébreu qui vers 1250 avant J.C. chercha l’eau dans le désert du Sinaï à l’aide de son bâton augural de sourcier.

    Autrefois, les rois et les princes avaient recours à des sourciers pour détecter les cours d’eau souterrains et les minerais ou métaux enfouis sous la terre.

    Lors du règne du roi de France Louis XIII et de son homme d’Etat le cardinal de Richelieu, le baron de Beausoleil et son épouse Martine de Bertereau découvrirent avec succès 150 mines en France à l’aide de différentes baguettes de sourcier. Accusée de sorcellerie, Martine de Bertereau fût envoyée à la prison d’Etat de Vincennes et son mari à la prison de la Bastille. Malgré l’interdiction de l’église, de nombreux jésuites et prêtres ont pratiqué avec succès l’art du sourcier.

    En 1693, le père jésuites Le Lorrain professeur de physique au collège Louis le Grand fait paraître un livre intitulé La Physique Occulte.

    Par arrêt du 26 octobre 1701, ce livre fut mis à l’index après une enquête de l’Inquisition. C’est l’abbé Bouly, curé de Hardelot-Plage, dans le Pas de Calais (1865-1968) qui baptisa l’art du sourcier du nom de radiesthésie (du latin radius, rayon et du grec aisthêsis, sensibilité). L’abbé  Mermet (1866-1937) fut très sollicité pour rechercher des sources sur plan ainsi que des sources thermales. En 1948, 1949 et 1952, des médecins allemands comme les docteurs Hartmann, Curry et Wissmann découvrirent des réseaux telluriques et donnèrent leurs noms à ces quadrillages. Les géobiologues tiennent compte dans leurs analyses et recherches de ces réseaux Hartmann, Curry et Wismann.

    Les sourciers apparaissent clairement sur des sculptures et bas-reliefs de l’Antiquité égyptienne, chinoise et péruvienne. Du XVème au XVIIème siècle, ces derniers cherchaient essentiellement du métal et étaient souvent rattachés aux équipes de prospecteurs et de mineurs qui  partaient en expédition.
    Aux XVIIIème et XIXème siècle ils cherchaient plutôt de l’eau. Aujourd’hui, les sourciers sont souvent employés par des organismes publics ou privés pour détecter les câbles, les pipelines, etc…

    Dans le passé, il était probablement dans l’intérêt des sourciers de faire croire qu’ils possédaient des dons extrêmement rares. Mais, aujourd’hui, les experts pensent qu’il est probable que 80% d’entre nous possèdent ces qualités de manière latente. L’équipement nécessaire est minime : soit la baguette fourchue traditionnelle, soit un bâton droit, plus sensible.

    Quels sont les domaines d’application de la radiesthésie ?

    Sont citées les principales spécialités, négligeant l’application de la recherche radiesthésique aux jeux et autres fantaisies, car la radiesthésie n’est pas un amusement de salon.

    -L’hydrologie ou science des sourciers ;
    -La minéralogie ;
    -L’archéologie ;
    -Les trésors ;
    -Les études d’affaires ;
    -L’orientation professionnelle ;
    -Les études psychologiques ;
    -Les recherches : personnes, animaux disparus et objets perdus ;
    -L’agriculture ;
    -L’élevage ;
    -La géobiologie ou médecine de l’habitat ;
    -Les recherches biologiques.

    Des résultats surprenants avec la pratique.

    Au début, les réactions que vous obtiendrez seront peut-être faibles, mais elles devraient s’accentuer avec la pratique. L’expérience vous permettra même de savoir, d’après la force et la nature de la réaction, ce que vous avez trouvé, et à quelle profondeur cet objet est enterré.

    Une méthode de voyance.

    La radiesthésie est une formidable méthode de voyance qui permet de découvrir bien des aspects de votre devenir. Et c’est dans cet axe que nous allons vous permettre de comprendre cet art, pour pouvoir ensuite le pratiquer.

    Beaucoup de gens ne savent pas qu’ils possèdent du magnétisme, cette énergie transmissible par les mains. Mais votre sensibilité radiesthésique est en vous, tout comme vos sens usuels. Le tout est d’avoir la volonté de l’exercer, de la développer, de s’en servir, en somme.

    Faites-les sans précipitations, en restant concentré. Si vous n’obtenez pas de résultats rapides, ne vous découragez pas. Persévérez. Si vous êtes fatigué, reportez au lendemain. Rien ne presse. Mais surtout, procédez par étapes sans faire l’impasse sur l’une d’entre-elles. Les questions que se posent souvent les débutants sont souvent les mêmes : faut-il être doué ? Est-ce que ça s’apprend ? Comme pour la voyance, tout le monde a-t-il des capacités pour parvenir à travailler au pendule ou à la baguette ?

    En chacun sommeille le potentiel de voyance radiesthésie.

    Il n’y a pas d’initiés qui détiendraient le don ou le pouvoir de détecter : tout le monde possède une sensibilité radiesthésique. Celle-ci est variable selon les individus il n’y a pas de caractéristiques physique idéales pour être un bon radiesthésiste, contrairement à ce  l’on peut parfois lire, de ci de là. Il ne s’agit pas d’un sixième sens magique mais d’une sensibilité possédée par tout être humain vivant.

    De même qu’un fil sans courant n’allume aucune lampe, le pendule sans la main, reste dans la neutralité. Et cette main, instrument unique, conduit notre magnétisme au même titre que nos cheveux transportent l’électricité statique. Les cinq doigts servent d’antennes émettrices-réceptrices, où tout se sublime dans la polarité même de la main : le + et le - ; la paume et le dos.

    Principe de vie.
    Principe de vie, principe électrique qui s’évapore dans la symbolique, et que l’on se remémore dans  la poignée de main. C’est alors que le pendule devient l’outil de physique le plus simple au monde.
    La voyance par la radiesthésie un art qui se prête remarquablement au dilettantisme et peut former le complément d’une activité principale habituelle. A vous maintenant !

    Voir ces blogs sur le sujet :

    http://juleslouis.canalblog.com/

    http://www.scribd.com/doc/23926430/Les-Sourciers

    http://www.radiesthesiste.fr/Introduction.html

    Quelques noms célèbres :

    Arman Viré :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Vir%C3%A9

    Abbé Aléxis Mermet :
    http://www.evasion.ch/radiesthesie/Page1.html
    http://www.radiesthesiste.fr/PageImg14.htm

    Les frères Servranx :
    http://www.servranx.com/information/a-(1).aspx

    Jacques Aymar-Vernay :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Aymar-Vernay

    Et beaucoup d’autres :

    Maurice Le Gall, Michel Moine, Le Père Bourdoux, Jules Calté, Robert Felsenhardt, l’Abbé Bouly, Joseph Treyve, Henry de France… Voir sur http://www.radiesthesiste.fr/Introduction.html

    Ses origines :

    Les origines de la radiesthésie sont très anciennes. Le document le plus ancien est certainement un bas relief, de l’an 147 après JC, représentant l’empereur chinois YU, une baguette à la main. En Europe, aux XVIème et XVIIème siècles, la baguette sera utilisée pour rechercher des trésors. L’art du sourcier commence à se développer.

    De nombreux ouvriers des travaux publics utilisent souvent deux baguettes à souder  (qu’ils plient en L) pour rechercher l’emplacement de conduite de gaz ou d’eau ou …

    La baguette de sourcier.

    Date de diffusion : 15  novembre 1955.
    En novembre 1955, Judiht Jasmin rencontre en studio un sourcier qui pratique la radiesthésie, l’art de rechercher de l’eau ou des gisements de métaux à l’aide d’une baguette.

    Henry de France, dont le père est l’inventeur du mot radiesthésie, attribue à la capacité d’intuition le tremblement indicateur de la baguette vers l’objet recherché. A la fin de l’entrevue, il explique comment les radiesthésistes peuvent aussi se servir d’un pendule pour tenter  de découvrir des sources d’eau ou des objets perdus.

    Voir la vidéo sur archives.radio-canada :

    http://archives.radio-canada.ca/societe/insolite/clips/14665/

    Voici une copie de la notice d’utilisation d’un dowser :

    http://www.kizoa.fr/diaporama/d749817k3836397o1/dowser

    Vous pouvez retrouver dans les revues « Trésors de l’Histoire » et « Trésors et Détections » de nombreux articles concernant la pratique du dowsing.

    Vous connaissez mieux maintenant l’un des dons que possède Mr Fagioli. C’est grâce un peu à celui-ci et à sa ténacité de chercheur qu’il a put résoudre l’énigme de Marthille et les secrets du  testament du duc d’Enghien (dit de Savary). Nous savons bien que pour le moment il n y a pas eut  de découverte pour confirmer ces révélations. Il faut attendre les bouclages des dossiers de fouilles. Seuls les partenaires financiers manquent aujourd’hui pour clôturer ces dossiers.

    Il a demandé l’appui de l’Etat français depuis 2004, plusieurs fois, avec toujours la même réponse : « Déposer un dossier de fouilles auprès des  DRAC concernaient par vos projets. »

    DRAC = Direction Régional des Affaires Culturelles.

    Il a apprit à être patient, mais sa patience a des limites.

    Fagioli fera-t-il partie un jour de cette caste de radiesthésistes qui ont marqué l’Histoire de France ?
    Fagioli fera-t-il partie des nouveaux sourciers du 21° siècle ?

    Seul l’avenir nous le dira…

    Quel est le niveau de son pouvoir magnétique (de 1 à 10 ou 10+) ?...

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :