• Les deux livres du duc d'Enghien.

     

    Voici les deux ouvrages que le duc d'Enghien avait sur lui en arrivant à Vincennes.

    Monsieur Hervé de Fontmichel est le propriétaire de l'Almanach Royal qu'avait le duc d'Enghien en arrivant à Vincennes.

    La femme de monsieur Hervé de Fontmichel est une descendante directe du sous-lieutenant Rabuis, dont voici la copie de la lettre qui est gardé précieusement à l'intérieur du livre ayant appartenant au duc d'Enghien (l'Almanach Royal de 1786, M. DCC. LXXXVI).

    Le sous-lieutenant Rabuis était de service dans le château de Vincennes lors de l'arrivée de celui-ci. C'est donc en service qu'il se trouva sur le chemin du mystérieux prisonnier dont il ignorait totalement l'identité lorsque leur rencontre eut lieu, ce n'est qu'en suite qu'il connut la véritable identité de cette malheureuse victime.
    Le livre que le duc d'Enghien tenait lorsqu'il est arrivé à Vincennes était l'Almanach Royal, année 1786. Lorsqu'il fut arrêté, le duc l'avait emporté, de façon à pouvoir le lire durant son voyage, (Peut-être pas la seule raison !)
    Il avait également une canne de type bambou et il était accompagné de son fidèle chien, Mohiloff. (Petit chien carlin).
    Mohiloff : http://pagesperso-orange.fr/moustache-empire/mohiloff_%20le_chien_duc_Enghien.htm

    Ainsi que vous le verrez dans la lettre du sous-lieutenant Rabuis, monsieur Harel (commandant de la garnison de Vincennes) donna au sous-lieutenant Rabuis, l'Almanach, à l'autre officier (Bertrand), le bambou, et il garda le chien pour lui.

    Le sous-lieutenant Rabuis rédigea la note très détaillée qui se trouve toujours glissée à l'intérieur du livre, document particulièrement précieux où il raconte en détail cet événement.
    (lire la retranscription de cette lettre à la page 137 de mon livre).

    Je tiens à remercier monsieur Hervé de Fontmichel pour tous ces renseignements.

    * En ce qui concerne le paroissien, le duc l'avait dans la poche de sa veste. Le sous-lieutenant Rabuis ne pouvait donc pas le voir.

    * Qui hérita du petit paroissien ?

    * Le paroissien était-il encore dans sa veste lors de son exécution ? Ou  était-il resté dans la pièce qui lui faisait office de prison ?

    * Peut-être que l'officier Noirot (lieutenant) hérita de ce paroissien !



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :