• La Dépêche du Midi, " A la recherche de la salle au trésor perdue " mardi 29 juillet 2014. (Photo DDM, Roger Garcia)

     

    La Dépêche du Midi, " A la recherche de la salle au trésor perdue " mardi 29 juillet 2014. (Photo DDM, Roger Garcia)


    " La Dépêche du Midi, " A la recherche de la salle au trésor perdue " mardi 29 juillet 2014. (Photo DDM, Roger Garcia) "

    « A la recherche de la salle au trésor perdu »

     Albert Fagioli et son dowser nous fait découvrir les mystères de la Cité.

    Selon Albert Fagioli, scientifique extrasensoriel, il n'y a pas de doutes : il existe une salle souterraine circulaire, d'à peu près 8 mètres de diamètre, à une profondeur d'une quinzaine de mètres, en plein cœur de la cité, contenant un possible trésor.

    À l'aide de son dowser, outil de recherche radiesthésique, sorte de tube en acier contenant de la poudre radioactive, incliné sur un petit manche, qui effectue des mouvements giratoires à l'approche de cavités ou d'eau, l'homme dit en effet avoir découvert plusieurs portions de souterrains sous la cité médiévale, huit en tout. Certains seraient reliés entre eux et mèneraient à cette salle souterraine, dans laquelle il affirme sans aucun doute qu'il y a quelque chose, même s'il ne veut pas révéler sa nature exacte. Cette étendue privée non-constructible au-dessus de la supposée salle du trésor est l'ancien jardin potager des sœurs de Saint-Vincent de Paul, qui avaient leur couvent à proximité, aujourd'hui le parking de l'Hôtel du Donjon. Pour découvrir ces cavités mystérieuses, Albert Fagioli, passionné d'histoire, qui a notamment travaillé sur le trésor du duc d'Enghien, procède d'abord à distance, chez lui, à partir de cartes ou de vues du ciel tirées de Google maps. Avec un pendule ou son dowser, il procède à un repérage général des lieux probables des souterrains ou cryptes. C'est ensuite en allant sur le terrain qu'il peut affiner sa recherche en arpentant les lieux à l'aide de divers outils qui fonctionnent grâce à un don extrasensoriel. «Chaque personne a ce don, après cela est puissant d'une échelle de 1 à 10» explique-t-il. Pour découvrir si l'homme dit vrai et s'il y a effectivement une cavité souterraine renfermant un possible trésor, il faudrait enclencher des fouilles, ou plus facile d'abord, introduire une caméra le long d'une fibre optique dans le sol pour déceler les mystères de cette cavité inconnue.

    Voir l’article : http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/29/1926110-a-la-recherche-de-la-salle-au-tresor-perdue.html

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :